teamwork-in-culture

Management et leadership

La question de Patrick S., Manager, Paris

Bonjour,

Je vous écris aujourd’hui parce que j’ai eu la belle opportunité de prendre un nouveau poste au sein de mon entreprise ; je suis passé de commercial à manager. Le problème est que certaines personnes de mon équipe sont mes anciens collègues, et ils n’acceptent pas que je sois leur N+1. J’ai beaucoup de mal à me positionner clairement et à les faire adhérer à ma stratégie. Je sens que je perds confiance en moi, et je ne sais pas comment m’adresser à eux. Qu’est-ce que je peux faire ? Merci d’avance pour votre aide.

 

Ma réponse :

Bonjour, Patrick.

D’abord, je vous remercie de la confiance que vous m’accordez en partageant avec moi votre préoccupation.

Je comprends que vous vous trouvez dans une position délicate dans laquelle vos collègues sont devenus vos subordonnés. Il semblerait qu’ils n’aient pas encore accepté de vous voir aux commandes.

Du fait de votre prise de poste, vos relations avec eux ont changées : de leur égal vous êtes devenu leur supérieur. Et c’est normal qu’il leur faille un peu de temps pour accepter cette nouvelle situation. De votre côté, vous avez indubitablement un rôle à tenir pour que votre équipe vous suive.

Voici les 10 points incontournables pour mobiliser votre équipe :

  1. Légitimité

Vous sentez-vous légitime dans votre prise de poste ? Votre confiance en vous en découle directement.

Etablissez la liste de tous les talents et compétences qui vous ont menés à ce poste en commençant par «je suis» ou «je sais» Ex : je suis un bon communicant, je sais gérer les conflits, etc. Vous pouvez également ajouter des phrases du type : « J’ai confiance en moi et je sais gérer mon équipe. »

Pendant 1 mois (ou le temps que vous le jugerez nécessaire), matin et soir, relisez votre liste en vous en imprégnant. Vos mots doivent résonner en vous, vous en ressentez toute la puissance.

Rien ne résiste à la répétition : par cet exercice, vous ancrez dans votre esprit ces phrases positives qui deviennent partie de vos croyances. Vous reprenez confiance en vous, ce qui vous aidera à vous sentir légitime, et c’est impératif. Plus vous le serez, plus vous serez légitime aux yeux de vos collaborateurs, et plus ils vous considéreront comme leur manager.

2.  Crédibilité et intégrité

Pour que votre équipe adhère à votre management, elle a besoin de croire en vous.

Que faites-vous pour être crédible ? Faites-vous ce que vous dites ? Dites-vous ce que vous faites ?

Sur une échelle de 1 à 10 (1 étant pas du tout, 10 étant le top), à combien estimez-vous votre niveau d’intégrité ?

Trouvez 5 solutions vous permettant de passer au palier supérieur. Parmi ces 5 solutions, laquelle vous semble la plus facile à mettre en œuvre et sur laquelle vous vous engagez dès maintenant ? Par quoi allez-vous commencer et comment allez-vous vous y prendre ? Ecrivez votre plan d’action étapes par étapes, et tenez-le.

3.  Transparence

Le plus tôt possible, organisez une réunion avec votre équipe sur les règles de fonctionnement. N’hésitez pas à les inviter à participer (et donc à s’impliquer) à l’énonciation de ces règles : elles devront être validées par tous. Ce qui permettra à chacun de les accepter avec plus de facilité, de connaître les limites de ce nouveau cadre, et si vous devez recadrer l’un des collaborateurs par la suite, vous serez légitime pour le faire.

Quelques exemples : les horaires, les retards, demander à être averti en cas d’absence, le rôle de chacun, la stratégie de l’entreprise, ses valeurs, les objectifs clairement définis, comment sont gérés les désaccords, le respect des uns et des autres, etc.

Plus le cadre est clair et délimité pour tous, plus le travail d’équipe est consistant.

Profitez de cette occasion pour leur dire que vous comprenez que votre prise de poste entraîne des changements pour tout le monde, que vous êtes disposé à faire en sorte que tout se passe au mieux pour chacun, et que votre porte est ouverte à ceux qui ont besoin de venir vous voir à ce sujet.

4.  Cohérence

Soyez cohérent : ne leur demandez pas d’être à l’heure quand vous êtes régulièrement en retard pour des raisons personnelles. Montrez l’exemple à suivre.

Identifiez les forces de chacun afin de pouvoir leur demander autant que possible des tâches en relation avec leurs ressources et compétences.

5. Equité / Justice

Soyez équitable et juste avec chacun de vos collaborateurs, laissez vos ressentis au placard. Il ne vous respecteront que plus.

6.  Encouragements

Félicitez-les et remerciez-les du travail bien fait. N’hésitez pas à le faire devant les autres.

7.  Ecoute active

Ecoutez ce qu’ils ont à vous dire en organisant régulièrement des entretiens individuels pour les suivre et les accompagner au mieux dans les difficultés qu’ils peuvent rencontrer. N’hésitez pas à leur poser la question : « De quoi avez-vous besoin pour sortir de cette difficulté ? » Il est évident que vous n’aurez pas de baguette magique pour accéder à toutes leurs demandes, mais de les entendre et de les comprendre leur montre l’intérêt que vous leur portez. Vous renforcez ainsi vos liens.

8.  Attitude positive et constructive

Je parlais de baguette magique dans le point précédent. En effet, vous n’aurez probablement pas les moyens d’accéder à toutes leurs demandes, mais en ayant une attitude positive et constructive, vous leur montrez que vous êtes aussi là pour les aider à trouver de nouvelles solutions.

Exemple : l’un de vos collaborateurs vient vous dire qu’il n’aura pas fini le dossier que vous lui aviez demandé de boucler pour telle date parce qu’il a trop de choses à faire en même temps. Ecoutez-le et demandez-lui de chercher comment il pourrait s’y prendre pour respecter les délais impartis. Encore une fois, « De quoi avez-vous besoin ? » et « Comment pouvez-vous vous y prendre ? » sont des questions invariablement tournées vers l’écoute et la recherche de solution. N’hésitez pas dans ce cas-là à demander aux autres de mobiliser leurs ressources (vous pouvez peut-être vous aussi participer) pour l’aider, après tout, le travail d’équipe, c’est aussi cela ! Veillez cependant à ce que ce ne soient pas toujours les mêmes qui donnent un coup de main, cela pourrait créer des tensions…(recadrage)

9.  Confiance / Implication

Plus vous considérerez vos collaborateurs comme des adultes responsables, plus ils seront impliqués dans leur travail. Montrez-leur que vous avez confiance en eux.

Comment ?  Par exemple, en réunion, vous pouvez solliciter leurs idées pour telle ou telle chose. N’hésitez pas à leur laisser une certaine marge de manœuvre, et à déléguer. Il n’y a pas qu’une seule bonne façon de faire, n’est-ce pas ?

10.  Fermeté

Et oui, il y a des moments où il faudra recadrer avec fermeté, et ce n’est pas nécessairement évident de le faire avec des personnes qui étaient vos collègues. Maintenant que vous êtes légitimé dans votre poste et que les règles de fonctionnement sont posées et validées, le recadrage est plus aisé. Pour ce faire, vous pouvez suivre ces 3 étapes dans l’ordre :

  • Enoncer les faits concrets qui affectent la bonne marche de l’équipe (à distinguer des opinions et des ressentis). Exemple : je constate que, cette semaine, vous avez été en retard lundi et jeudi.
  • Mettre ces faits en relation avec les règles, les objectifs ou les valeurs qui ont déjà dû être définis et validés et que le collaborateur a « bafoués » Exemple : Nous avons été d’accord pour dire que le respect des horaires était une règle importante pour le travail de chacun, n’est-ce pas ?
  • Faire une demande claire. Ex : Je vous demande de faire en sorte de respecter votre engagement et d’arriver à l’heure chaque jour à partir d’aujourd’hui.

Evidement, ne recadrez jamais un collaborateur en présence des autres. Préférez la discrétion de votre bureau.

Pour une prise de poste en management, il peut être très utile et constructif de se faire accompagner par un professionnel du changement.

Je vous souhaite beaucoup de fun et de plaisir dans votre nouveau métier 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *